Le blog

Autour des tomates : conseils plantation

Rédigé par lejardinier
S’il est encore tôt pour planter vos tomates à l’extérieur, vous pouvez les installer dès maintenant dans votre tunnel, car c’est là qu’elles fructifieront le plus tôt et le plus longtemps.

Le sol a été nourri et même bien nourri durant l’hiver par un apport conséquent de compost ; les arrosages, même en hiver, ont empêché à la terre de se dessécher. Car ne l’oublions pas, sous ce tunnel, il ne pleut jamais, et une terre sèche s’appauvrit de sa richesse bactérienne et perd sa fertilité.

Voici plusieurs types de plants. Certains produiront de grosses tomates, ils seront mis devant, le plus exposé au soleil, et leur végétation, plus contrainte (taillée et pincée très régulièrement), ne fera pas d’ombre à ceux qui seront derrière, les tomates à petits fruits, dont la végétation restera plus libre. Les rangs seront distants de 75 cm, et sur ceux-ci, les pieds seront plantés tous les 50 cm.

Creusez pour chaque plant un trou de 30 cm de profondeur, au fond duquel vous allez déposer une poignée d’ortie (petit rappel les orties vont se décomposer avant que les racines ne viennent y courir, là elles trouveront un fortifiant les aidant à résister aux maladies cryptogamiques, qui sont leurs pires ennemis). Par contre, deux poignées de terre recouvrent les orties, car les racines des plants de tomate ne doivent pas être en contact avec les feuilles encore fraîches de ces dernières. Cela aurait un effet inhibiteur, autrement dit, ralentirait leur croissance.

Les plants de grosses tomates sont conduits sur des tuteurs en torsade ; les plants à petits fruits sur une espèce de treille grossière, où leur végétation un peu folle pourra courir à son aise.

A la plantation, vous pouvez couper les feuilles qui toucheraient le sol, au contact de celui-ci, plus frais et plus humide que l’air, elles sont plus facilement atteintes par le mildiou. Ne jetez pas ces feuilles, faites-en un purin que vous utiliserez pour faire fuir l’altise, qui ruine les jeunes feuilles des navets ou encore en déposant ces feuilles près des semis de radis, car elles seront un répulsif contre la mouche, dont les vers rongent sa chair que nous aimons tant croquer.

About the author

lejardinier

Commenter