Potiron et autres courges

Potiron et autres courges

Cucurbitacëes
Quand et comment cultiver
Les potirons, comme toutes les courges, sont sensibles aux températures basses : ne les plantez pas avant la mi-mai au nord de la Loire. Choisissez-leur un emplacement bien ensoleillé et un terrain riche en matières organiques : apportez du compost à la plantation ou au semis.
Semez
Semez directement en place
A la mi-mai au nord de la Loire, en avril dans le Midi, préparez des trous de 15 à 20 cm de diamètre et 50 cm de profondeur. Espacez-les de 2,50 à S m en tous sens. Remplissez d'une couche de 30 cm de fumier et recouvrez de 20 cm de terreau. Déposez 5 ou 6 graines dans chaque trou en les enfonçant de 1 ou 2 cm.
Tassez et arrosez en pluie fine, une fois vos semis terminés.
Gardez humide jusqu'à l'apparition des premières feuilles une dizaine de jours plus tard.
Quand semer ?
En avril-mai
Durée de la levée
9 ou 1o jours
Quand récolter ?
En septembre-octobre
Quelle production ?
Très variable selon les variétés
Arrosage
Peu
Maladies et parasites
Oïdium, mosaïque, acarien et puceron
Vous pouvez acheter dans les jardineries des plants de potirons déjà développés en godets. Choisissez des plantes ayant moins de 5 feuilles. Vous les planterez en avril ou mai selon la région, dans des trous de 15 à 20 cm de diamètre et autant de profondeur, remplis de compost.
Éclaircissez
Environ 2 ou 3 semaines après le semis, les cotylédons des potirons (premières feuilles très charnues) sont bien déployés. Sélectionnez les 2 plants les plus vigoureux de chaque groupe et arrachez les autres.
Les variétés conseillées
Potiron : 'Atlantic Giant', 'Galeux d'Eysine', 'Rouge vif d'Étampes'.
Courge : 'Musquée d'Hiver de Provence', 'Halloween'.
Arrosez régulièrement durant tout l'été sans mouiller les feuilles. Paillez avec de la paillette de lin, ou tout autre matériau à votre disposition, pour garder la terre humide plus longtemps après les arrosages, éviter les inva­sions de mauvaises herbes en début de culture et isoler les potirons du contact humide de la terre. Arrêtez les arrosages à l'approche de la récolte.
Tailler le potiron
Le potiron, comme toutes les courges, est une plante frileuse. La période propice à sa culture est donc restreinte, surtout au nord de la Loire. La taille permet de faire apparaître plus rapidement les fleurs femelles (celles qui produisent les potirons) et de limiter le nombre de fruits à 1 ou 5 potirons par plant selon la variété et la région.
Courant juin, lorsque le potiron a de 3 à 5 feuilles, coupez l'extrémité de la tige au-dessus de la 2e feuille à partir de la base.
Courant juillet, lorsque les jeunes potirons ont 2 ramifications comportant 8 à 10 feuilles, coupez l'extrémité de chacune d'elles au-dessus de la 5e ou 6e feuille à partir de leur base.
Dans le courant de l'été, lorsque les fruits sont formés et ont la grosseur d'un melon, coupez l'extrémité des rameaux qui les portent au-dessus de la 2e feuille en partant du fruit. S'il y a plusieurs fruits sur un même rameau, conservez uniquement celui qui est le plus proche de la base du rameau.
La récolte
En octobre, avant les premières gelées, la peau des potirons se ternit, et les feuilles jaunissent et sèchent : coupez les pédoncules des potirons avec un couteau désinfecté à l'alcool à brûler : gardez le maximum de pédoncule avec le fruit
Éliminez le plus rapidement pos­sible les feuilles atteintes par l'oï­dium afin d'éviter toute contami­nation.
Posez délicatement les potirons dans un endroit sec et chaud, sur un muret au soleil par exemple. Manipulez-les avec beaucoup de précautions : le moindre choc les meurtrit et ensuite ils ne se conservent pas.
Entreposez-les sans les entasser dans un endroit sec, aéré, dont la température est comprise entre 10 et 16 °C. Placez-les sur des tasseaux de bois pour permettre le passage de l'air en dessous. Une fois entamé, le potiron se conserve dans le bac à légumes du réfrigérateur.
Après la récolte, arrachez les restes de végétation des potirons. Brûlez-les ou jetez-les. Ne les incorporez pas au tas de compost car ils sont porteurs de maladies en fin de saison (oïdium).
Ne cultivez pas de potiron au même endroit au potager avant 2 ou 3 ans.